Accueil » Lecture jeunesse » Nos cœurs tordus

Nos cœurs tordus

index

Nos cœurs tordus. Séverine VIDAL et Manu CAUSSE

Un très joli roman sur la différence et le handicap sur plusieurs variations. Les personnages sont bien campés et montrent différentes facettes de ce thème délicat, rarement abordés de cette façon en littérature jeunesse. Pour un public jeune de 10 à 14 ans (fin école primaire, collège).

Nous suivons les aventures de quelques jeunes, anciens ou nouveaux du collège, intégrant ou pas le dispositif ULIS nouvellement crée dans l’établissement. Les discours des différents protagonistes s’enchaînent, s’entremêlent pour raconter l’histoire de cette bande de copains aux tempéraments et aux aspirations différentes bien que fort ressemblantes dès lors que l’on prend en compte qu’ils ont 13-14 ans (copains, drague et profs relous).

C’est pourquoi de ce côté là le livre est plutôt réussi. Le handicap n’est pas stigmatisé, les personnages sont bien campés, entre adolescence et fiction. La galerie de portrait est vraiment réjouissante car l’attention n’est pas porté que sur les jeunes handicapés même si ils sont au centre du roman. Le roman montre bien que l’on peut être handicapé de bien des façons… Par une tête qui revient à personne, par une relation qui nous enferme, par une gémellité trop importante…

Le message central du livre n’est pas le handicap et la maladie mais le regard des autres sur la personne handicapée et sur sa différence. C’est ce qui fait toute la différence et qui permet à ce livre de se démarquer dans son discours.

Alors oui on peut se trouver lassé par ce côté bienveillant et happy-end que l’on a vu arriver depuis la troisième page du livre. Mais après tout, l’optimisme ça paye aussi. Et là la dose est bonne, le livre nous remet du baume au cœur et le quotidien de ces ados sonnent juste malgré le miel qui dégouline.

Alors ne nous privons pas. Pour une bonne lecture jeunesse à la fois décontractée et pleine de bon sens, pour le côté attachant de ces personnages et pour le message nécessaire retranscris dans ces lignes, je recommande la lecture de ce roman pas si court que ça mais qui se lit d’une traite.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s