Accueil » Lecture enfant » Crinoline, l’école des princesses, T.1

Crinoline, l’école des princesses, T.1

index

rinoline, l’école des princesses, T.1. Serge CARRERE et Grégory SAINT-FELIX

Une petite BD pour jeunes filles à partir de 6-7 ans et jusqu’à l’entrée au collège. Succession de 9 histoires de deux-trois pages, et augmenté d’un cahier de jeux à la fin de l’ouvrage. Format sympathique, plus petit que les BD traditionnelles, qui tient bien dans la main surtout des plus jeunes.

On entre donc dans l’univers de petites princesses qui font leur rentrée à l’école Crinoline, école spéciale princesse. Ce tome 1 s’articule autour du personnage de Poca(hontas) qui revient à l’école après avoir perdu sa grand mère. Même si des notions et des valeurs comme l’amitié et le soutien entre copines sont évoquées, cette BD reflète trop souvent une image négative de ce que doit être le lien existants entre petites filles d’une dizaine d’années.

Voila je le dis un peu sèchement mais je n’ai pas aimé l’image de ces filles, me dire qu’aujourd’hui on peut encore véhiculer ce type de stéréotype de petites filles pourries gâtées (même si ce sont des princesses et que c’est marqué dans le titre). Franchement je n’ai pas envie de mettre cette BD entre les mains de ma fille pour qu’elle lise ces propos gnangnan. Pas envie d’infliger à mes élèves cet univers girly/paillettes, comme si on attendait d’elles qu’elles n’ai pas de personnalité et aucun but dans la vie sinon se caser avec un mari princier. A ce jeune âge quand même on peut leur parler d’autre chose qu’un ersatz de télé réalité et leur offrir des lectures abordant des sujets plus parlants, intéressants et constructifs pour leur futur.

Je n’ai pas trouvé de quoi m’accrocher et trouver plaisir à ma lecture. Rien de bien drôle, le dessin est bien coloré mais les traits des personnages n’ont rien d’exceptionnels, on dirait un dessin de manga qui n’est pas totalement abouti et aucun décor à l’arrière pour alimenter l’imagination et les propos des protagonistes, les situations exploitées sont vues et revues, rien de bien nouveau et comme dit dans le paragraphe précédent ça me fait mal au cœur de voir que l’on continue à mettre entre les mains de petites filles de telles représentations.

Je suis donc plutôt déçue de ma lecture, et je ne conseillerai pas l’achat de cet ouvrage tant d’autres parutions pour jeunes filles du même âge sont plus intéressants tout en restant dans le même registre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s