Accueil » Lecture adolescente "young adult" » Les fiancés de l’hiver, T.2, Les disparus du Clairdelune

Les fiancés de l’hiver, T.2, Les disparus du Clairdelune

2070661989

Les fiancés de l’hiver, T.2, Les disparus du Clairdelune. Christelle DABOS

S’il y a bien un livre que j’attendais en ce début d’année, c’était celui là !! Après la réussite totale de son premier tome, j’espérais de tout cœur replonger aussi vite que possible et aussi profondément dans le monde d’Ophélie et de Thorn. Autant dire que mes attentes étaient grandes… et ce ne fut pas en vain.

Malgré tout le soin que j’ai essayé d’y apporter, j’ai avalé en quelques heures à peine ce second volume aussi bien écrit et emberlificoté que le premier. Plongeant de nouveau au cœur du Pôle, nous reprenons nos aventures à l’endroit même où nous avons laissé nos « héros » à la fin du premier tome. Ophélie va donc devoir prouver qu’elle a une place à trouver et un rôle à jouer sur cette arche.

De nouveaux personnages, aux descriptions et aux détails parfaits, font leur apparition tandis que les autres sont approfondis et gagnent en humanisme et en chaleur. L’arrivée de la famille d’Ophélie rajoute une cacophonie intéressante à cette palette de visage. J’ai particulièrement apprécié le relief dont est emprunt Thorn, enfin dirais-je, car à force de le croire sans caractère et sans sentiment, il aurait été dommage de s’éloigner de ce personnage.

Tout à une intrigue fort bien amenée et traitée avec justesse (même si l’on peut se douter des personnages impliqués, puisque aucune confiance n’est possible sur cette Citacielle), l’auteur ne laisse pas de côté les relations entre Thorn et Ophélie. Gagnant en épaisseur et en justesse, ce jeu du chat et de la souris entre nos deux protagonistes se révèle crispant de tension, tant l’on voudrait que les manipulations cessent afin de les laisser à ce bonheur qu’ils n’osent se promettre.

La fin du livre, ouvrant sur un troisième volume qui donne déjà un goût de mort de faim, nous gratifie de quelques éclaircissements permettant, je l’espère, de survivre jusqu’à sa parution. Le complet achèvement de cette trilogie, restera une parenthèse littéraire de haute qualité, tant l’auteur sait nous emporter dans ce monde déchiré au milieu de ces illusions dont on ne peut plus se départir.

Merci aux éditions Gallimard de m’avoir confié la lecture de ce livre.

Enregistrer

Publicités

Une réflexion sur “Les fiancés de l’hiver, T.2, Les disparus du Clairdelune

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s